BBH – IK Sävehof 34-26

le

« Il n’est pas de plaisir plus doux que de faire des heureux » (1). C’est de toute évidence ce en quoi nos Rebelles se sont employées à réaliser durant une heure. Inutile de tourner autour du pot, en l’occurrence il est louable de parler de chaudron, les Gwen-ha-Du ont géré la rencontre de fond en comble, sans oublier de donner des sueurs froides à son public lorsque les suédoises ont eu la tentation de recoller au score ! Elles ont réussi la passe de deux face à des scandinaves qui se sont battues sur tous les ballons. Le Brest Bretagne Handball ira au tour principal de la Ligue des Champions, une première pour le club … et pour toute la Bretagne du sport collectif féminin. 

 »Le plaisir donne ce que la sagesse promet » (2). En aucun cas, je n’ai boudé mon plaisir de regarder en direction du banc à plusieurs reprises. Laissant mon objectif de côté. Savourant le sourire des filles et plus particulièrement celui d’un homme. Celui-là même que l’on accuse de tous les mots lorsque l’équipe trébuche. Il est là, réalisant les cent pas devant son banc. Il sait, il a raison. Il sait surtout que ce n’est que le début d’une longue marche. Certainement un rêve d’enfant avant qu’un autre ne se réalise. Il ne s’exprimera pas sur ce rêve, par pudeur, du reste personne ne le lui demande, par respect. 

 »On a bien de la peine à avoir du plaisir » (3).  Parce que ce type de rencontre se gagne dans la douleur. Il fallait voir le visage de nos protégées à la fin du match. Par bonheur, pas de blessées ni dans un camp ni dans un autre. Comme à leur habitude, elles sont allées au bout d’elles-mêmes avec abnégation et altruisme. Elles ont aimé ce combat qui leur ouvre les portes d’une nouvelle compétition. Elles resteront à tout jamais les brestoises qui ont franchi le cap de nouvelles espérances. Elles ne s’enflamment pas pour autant. Il y a encore du travail à réaliser, mais elles savent que « où le plaisir ne coûte rien, la jeunesse n’a rien à perdre (4). « 

Brest Bretagne Handball​ :
Agathe Quiniou​, Constance Mauny, Amandine Tissier​, Ana Gros​, Allison Pineau​, Amandine Lagathu, Filippa Idéhn​, Eva Jarrige, Marie Prouvensier, Sladjana Pop-Lazic​, Jovana Stoiljkovic​, Pauletta Foppa, Elodie Le Calvé​, Pauline​ Coatanea, Marion Limal​, Marta Mangue​
Laurent Bezeau, Romain Corre, Anaïs Trégouet, Françoise Duquesne

IK Sävehof​ :
Emma Ekenmann-Fernis, Thess Krönell, Johana Forsberg, Hanna Örtorp, Amelia Lundbäck, Isabella Mouratidou, Elin Hallagärd, Linnea Petterson, Wilma Kroon Andersson, Nina Dano, Olivia Mellegärd, Johana Ahlm, Tilda Olsson
Rasmus Overby, Ulf Bramfors, Christer Karlsson, Elvir Rakovic

1 Citation de Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
2 Pensée de Voltaire ; Le sottisier (1883)
3 Pensée de Marie du Deffand ; Les lettres à Horace Walpole, le 11 septembre 1768.
4 Citation de Alfred de Musset ; Lorenzaccio, I, 2 (1833)

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Lanoe dit :

    Répartir les SBM dans l’Arena à permis de booster l’enceinte et pas seulement derrière le but… la partie fut belle. Bravo les filles . Pour moi, mentions spéciales à Pauline, Constance et Marta. À samedi pour de nouvelles aventures européennes et plus proche de nous soyez fortes à Toulon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *