BBH – TSCV 30-21, finale de CdF

le

Six heures du matin, après les embrassades ou accolades, les supporters réalisent que le jour « J » est enfin arrivé. L’ effervescence qui règne sur le parking de l’Aréna de Brest est palpable. Les 1500 supporters qui se sont donné rendez-vous à l’aube vont regagner leurs cars et ainsi former une caravane de douze véhicules. Les maçons d’un jour sont prêts à construire le fameux mur blanc de Bercy ! Bon d’accord, l’AccorHôtel Aréna de Paris ! Pour les fidèles des Rebelles, cela reste et restera, depuis ce mois de mai 2016, à tout jamais Bercy ! Du reste, le slogan du jour est ‘’Bercy c’est Brest’’ ! ‘’10, 9, 8 , 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 on part à Bercy’’ est le chant qui accompagne le chauffeur du car ‘’numéro 1’’, celui des Supporters du Bout du Monde, lorsque le convoi s’ébranle enfin en direction de la capitale. Il y a cette cohorte qui vient de la pointe de la Bretagne, il y a également ces bretons de Paris et d’ailleurs. Il y a aussi et surtout ceux qui ne peuvent venir, pour des raisons professionnelles bien souvent. Il y a aussi cette femme qui ne peut rejoindre Paris car le plus beau des présents lui a été offert il y a peu. Je sais qu’elle vit chaque seconde de cette journée d’une façon intense et qu ‘elle en attend le verdict avec impatience. Elle ne doute pas, elle est la force des 1500 supporters et plus qui ont la chance de trouver place en tribunes.

L’arrivée au parking de Bercy se déroule au son du biniou d’un Pipe Band parisien ! Une trouvaille de Gérard ! Non, pas le speaker de l’Aréna brestoise, mais Gérard le Président du BBH ! Avec tous ces Gérard, il est louable de s’y perdre un tantinet ! L’attente de la rencontre se déroule à proximité du Palais des Sports dans une ambiance conviviale. Le « Bercy Café » faisant office d’ambassade bretonne, des boissons énergétiques sont offertes aux vaillants supporters bretons par un Président (non pas Manu ! Il s’agit toujours de Gérard !) qui a revêtu pour l’heure sa tenue de Capitaine du navire des Rebelles. Pendant ce temps, dans le parc de Bercy, endroit ombragé et paisible dans lequel on entend en temps normal les oiseaux chanter, les SBM fourbissent leur répertoire. Le sport est universel et quand on aime il n’y a pas de limites à l’amitié. Les supporters brestois sympathisent avec leurs homologues toulonnais et nîmois, c’est l’entente cordiale ! Ce n’est pas tout ça, l’heure tourne et le début de la rencontre approche. Les maçons prennent possession de l’Aréna. Le mur se construit peu à peu. Il est juste impressionnant de voir cette tribune blanche. Indéniablement, « Bercy c’est Brest », de plus, les drapeaux bretons fleurissent un peu partout dans l’arène parisienne.

Laurent Bezeau, entraîneur brestois

 A la présentation des joueuses, il est évident que les Rebelles joueront à domicile. Anthony, au mégaphone, harangue ses troupes. Les supporters répondent et c’est le début de la danse ! La partie n’a pas été aussi simple que ne le laisse imaginer le score final. Très accrocheuses, les toulonnaises ont fait douter les Rebelles. A la mi-temps, les bretonnes sont devant d’un tout petit but. La double exclusion de brestoises à la quarantième minute a le don de faire rugir nos Rebelles rendant aphones les toulonnaises durant sept minutes. Les bretonnes se détachent à la marque et chaque réalisation brestoise est accueillie par toute l’équipe et son staff comme une délivrance ! Le buzzer de fin de partie, je ne l’ai pas entendu ! Je regardais le banc prêt à se précipiter vers les joueuses. Ma doué, que c’est beau ! Les larmes des filles font écho dans les tribunes gwen-ha-du, les yeux rougissent chez les supporters bretons. Tout le reste n’est qu’un rêve. Porté sur un nuage, je repense à cette femme qui n’a pu venir… Trugarez !

Cléopatre Darleux, les larmes de la victoire.

Toulon Saint-Cyr HB :
Marie-Charlotte Rottore, Jessy Kramer, Emma Puleri, Djeneba Tandjan, Alexandra Bettacchini, Laurie Puleri, Marina David, Léa Serdarevic, Ekaterina Vetkova, Laurène Catani, Dounia Abdourahim, Sabrina Zazai, Lidjia Cvijic, Ewa Andrzejewska
Sandor Rac, Olivier Samat, Lucas Sépulcre, Dominique Lassier, Jean-Jacques Raymond

Brest Bretagne Handball :
Amandine Tissier, Allison Pineau, Maud-Eva Copy, Astride N’Gouan, Filippa Idéhn, Cléopatre Darleux, Marie Prouvensier, Louise Sand, Sladjana Pop-Lazic, Jovana Stoiljkovic, Elodie Manac’h, Pauline Coatanéa, Lindsay Burlet, Marta Mangue
Laurent Bezeau, Romain Corre, Françoise Duquesne, Gaëtan Derrien

Arbitres : Karim Gasmi, Raouf Gasmi

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. LANOE dit :

    De très beaux souvenirs, de belles rencontres, de beaux moments, de fortes émotions… (B)Merci les filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *