BBH – CDB Dijon 22-21

le

On est deu-euxièèèèmmmeee ! C’est ce que chantaient les supporters brestois à la fin d’une rencontre gagnée aux forceps par des Rebelles qui ont connu une forte résistance face à des dijonnaises qui ne sont assurément pas à la place qu’elles méritent dans ce classement de LFH. Cette deuxième place, les finistériennes la doivent à l’exploit des parisiennes qui se sont imposées en terre niçoise. Auparavant il fallait gagner, bien qu’un nul eu le même effet, mais ça personne ne pouvait le prévoir. Alors Filippa a été l’espace de la rencontre Reine de Bretagne et de Suède. Elle a ainsi réalisé les arrêts que demandait son peuple, qui a scandé son nom et chanté ses louanges de longues minutes après la rencontre.

C’est Filippa Idéhn dans les buts, annonce Gérard

On est deu-euxièèèèmmmeee ! C’est la place des Rebelles à l’issue de la phase régulière. Pour en arriver là, les finistériennes ont dû batailler durant toute une saison face à des équipes qui à chacune des rencontres les opposant aux brestoises jouaient le match de leur vie ! Durant de longues semaines, entre deux rencontres de LFH, il y avait la Ligue des Champions puis la coupe EHF. A présent, une nouvelle compétition s’ouvre.  Les play-off couronneront le futur champion de France. Qui pour succéder à Metz ? La liste des prétendants a fière allure, dans l’ordre de lecture du classement de la phase régulière, on trouve : Metz, Brest, Issy-Paris, Nice, Nantes, Besançon, Fleury et Chambray.  

Louise Sand

Cette rencontre a un goût de … découverte, nostalgie ? Une « bébé Barjot » sur le parquet, ce n’est pas tous les jours, et comme le dit Mireille, elle a été à la bonne école de papa Denis ! Bon, l’info c’est Yvette qui me l’a susurrée, elle lui vient de … non, elle ne divulgue pas sa source ! Ceci écrit, dans cette belle équipe dijonnaise, il n’y a pas que Joanna Lathoud. Noura Ben-Slama réalise également une belle prestation dans ses buts avec un 38% d’arrêt ! Au risque de me répéter et je prends ce risque, s’il est une équipe qui a eu une saison compliquée c’est bien celle-ci. Elle ne mérite pas la lanterne rouge qui lui octroi un zéro pointé pour débuter les play-down. Pour les filles de Christophe Maréchal, il y a six finales à conclure pour rester au plus haut niveau. Elles le méritent !

Joanna Lathoud

Brest Bretagne Handball :
Amandine Tissier , Allison Pineau , Maud-Eva Copy , Astride N’Gouan , Cléopatre Darleux , Filippa Idéhn , Marie Prouvensier , Louise Sand, Sladjana Pop-Lazic , Jovana Stoiljkovic , Pauline Coatanéa , Lindsay Burlet , Marion Limal , Marta Mangue
Laurent Bezeau, Romain Corre, Françoise Duquesne, Nolwenn Cadiou

Cercle Dijon Handball

Cercle Dijon Bourgogne :
Sarah Vukovac, Noura Ben Slama, Joanna Lathoud, Manon Gravelle, Manon Brochot, Barbara Moretto, Kimberley Bouchard, Déborah Kpodar, Dyenaba Sylla, Sarah Paulsen, Martina Skolkova, Marion Lahcene
Christophe Maréchal, Jean-Raphaël Soupault, Cindy Verrelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *