Carmina Burana

le

C’est dans un silence quasi-religieux que le maestro libère son orchestre afin d’égrener les premières notes de la musique composée par Carl Orff (1895-1982) entre 1935 et 1936. La magie opère immédiatement. Carmina Burana, est l’un des chefs d’œuvre les plus célèbres du XXe siècle. L’oeuvre est composée de vingt-quatre poèmes médiévaux extraits d’un recueil éponyme. Le livret contient des textes principalement rédigés en latin, moyen haut-allemand et, pour le seizième mouvement, en ancien français. Le mouvement le plus célèbre est le « O Fortuna » interprété en ouverture et final de l’oeuvre du compositeur allemand.

Carmina Burana a inspiré de nombreux artistes notamment Eric Levi, ancien guitariste de Shakin’ Street et fondateur de +eRa+ ou encore la formation parisienne de Christian Vander, Magma. L’interprétation de l’Opéra National de Russie a prouvé, s’il en était encore besoin, que quatre-vingts ans après sa première représentation à l’Opéra de Francfort, l’oeuvre de Carl Orff n’a pas pris une ride. Les cinq sections s’emparent des thèmes de l’amour, la luxure, les plaisirs mais également le printemps.

Les quelques deux cents artistes présents sur scène relèvent une nouvelle fois le défi lancé en guise de testament du munichois pour montrer que  »la musique, le mouvement et la parole sont inséparables ». C’est sous un tonnerre d’applaudissements que le maestro, enfin libéré, se tourne vers le public afin de présenter danseurs, chœurs, et musiciens.

Salle Aréna, Brest, vendredi 26 janvier 2018
Orchestre, Chœur et Ballet – Opéra National de Russie
Aramé Production

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *