François Gabart

le

Quatre heures du matin en ce 17 décembre 2017, le réveil n’a pas sonné. Cela fait tout juste un peu plus d’une heure que je tourne dans mon lit. Je me lève afin de préparer un reportage photographique sur l’exploit de François Gabart. Je vais aux nouvelles et apprends que la ligne a été franchie à 1h 45′ 35 » TU. En préparant mon café, je m’imagine quelques années plus tôt dans le carré d’un bâtiment de la Marine Nationale. Les souvenirs de prise de quart de nuit, l’odeur du café chicoré et du pain chaud… 

Régie BFM TV

Arrivé à Brest à l’heure où mon réveil devait me sortir des bras de Morphée, je me rends au PC presse. Je suis accueilli avec le sourire par une équipe de la Macif qui réalise une nuit blanche de plus. Mon nom n’apparaît pas sur la liste d’embarquement. « Nous allons régler ce désagrément » m’assure-t-on. Je suis confiant. Je pars sur les quais afin de  sentir l’ambiance … Il y a une sortie de boîte de nuit à proximité … Je me dirige vers l’espace réservé à la presse télévisuelle … Je croise Aurélien et son frère, des amoureux de la voile, Pierrot qui veille sur nous … Il est six heures. Il pleut sur Brest !

Abeille Bourbon

Dans la salle de presse, c’est l’effervescence, radios, télévisions, journaux, web, tous les médias se sont donnés rendez-vous pour l’événement. J’obtiens un embarquement, je suis comme un gamin qui va réaliser un rêve… J’embarque sur le Pétrel avec les partenaires du navigateur charentais. Il est neuf heures. Cap sur le goulet de Brest à la rencontre du héros du jour. L’Abeille Bourbon, le veilleur des mers, nous précède. L’émerveillement, lorsque l’on aperçoit à quelques encablures du Toulinguet un grand oiseau posé sur l’eau…

Trimaran Macif

L’accompagnement jusqu’au quai se déroule sous les hourras d’une flottille bigarrée et multicolore. Il y a bien évidemment une grande émotion chez le navigateur de trente-quatre ans, mais également chez ses supporters. Je lui ai donné un surnom, « Monsieur Première Fois ». En effet, depuis 2013 chacune de ses entreprises est couronnée de succès. L’homme est fatigué mais heureux. L’émotion est à son comble lorsqu’il prend la parole sur le podium face à la foule. L’homme a besoin de sa famille et de repos. Merci Monsieur.

François Gabart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *